Une affiche fantastique pour le 46ème Rallye du Concroz !


30 octobre 2019

Princen favori, mais Fernémont et Bedoret peuvent revendiquer le titre !

La 46ème édition du Rallye du Condroz se disputera ces samedi 2 et dimanche 3 novembre dans la région de Huy. Proposant des spéciales toujours très glissantes et spectaculaires, la dernière épreuve du Championnat de Belgique des Rallyes 2019 promet d’être grandiose puisque plus de 30 R5 et une belle brochette de Porsche seront de la partie.

Au-delà du spectacle, le suspense sera aussi de la partie puisque la décision n’est pas encore tombée pour le titre de Champion de Belgique 2019. À Huy, Kris Princen s’élancera avec l’étiquette de favori pour conserver sa couronne. S’il s’impose ou termine deuxième, Princen aura quoiqu’il arrive l’assurance de remporter le titre. Mais ce ne sera pas nécessairement évident puisque le passage de la VW Polo R5 à la Skoda Fabia R5 Evo du Pieter Tsjoen Racing n’a pas été totalement couronnée de succès à Saint-Vith. Cependant, le Condroz est le rallye favori de Kris Princen, qui sera secondé à Huy par Peter Kaspers.

Pilote officiel Skoda Belgique, Sébastien Bedoret s’est imposé à l’Omloop van Vlaanderen, mais il a déjà engrangé le nombre maximum de résultats au championnat. Bedoret n’est qu’à 2 points de Princen, mais il doit avant tout améliorer un score de 12 points. C’est l’équivalent une troisième place.

Le danger vient donc plutôt d’Adrian Fernémont, brillant vainqueur de l’East Belgian Rally au volant de la Skoda Fabia R5 de SAN Mazuin. Tout comme Princen, Fernémont peut encore rentrer un résultat complet. La différence par rapport à Princen est de seulement 8 points. Tout reste donc possible.

Les deux ténors étrangers au départ ne se mêleront pas à la lutte pour le titre belge. Pour la première fois au départ d’un rallye sur une Ford Fiesta R5 MkII, Stéphane Lefebvre veut évidemment confirmer sa victoire de l’an dernier. Quant au jeune et talentueux Pierre-Louis Loubet, il aimerait bien suivre l’exemple de son compatriote au volant d’une Skoda Fabia R5.

Alors que Ghislain de Mevius entend bien confirmer sa superbe deuxième place de l’East Belgian Rally, deux pilotes d’une VW Polo R5 veulent marquer les esprits au Condroz. Cédric Cherain connaît déjà parfaitement le goût de la victoire en terre hutoise. Mais pour Vincent Verschueren, ce sera une première. Il découvrira la VW Polo GTI R5 de THX Racing en guise de test pour la prochaine saison.

D’autres pilotes très rapides veulent se mêler à la lutte pour le podium, à commencer par Kevin Demaerschalk, qui a été proche de la victoire à Roulers sur sa Ford Fiesta MkII. Xavier Baugnet a déjà par le passé prouvé sa pointe de vitesse au Condroz. Cette fois, il sera au départ sur une VW Polo R5, tout comme Xavier Bouche, qui est toujours très rapide à Huy même s’il manquera logiquement lui aussi de rythme. Ce ne sera pas le cas de Melissa Debackere. La semaine dernière, elle a remporté avec sa Skoda Fabia R5 le Twente Rally aux Pays-Bas. Melissa vise un Top 10.

Pas mal de pilotes ont envie de se mettre en évidence aussi sur les routes du Condroz. Ce sera le cas de Cédric De Cecco, Niels Reynvoet, Grégoire Munster et Pieter-Jan Michiel Cracco, tous en Skoda Fabia R5, mais aussi d’Yves Matton, « Monsieur Rallye » à la FIA, qui ne voulait évidemment pas manquer son rallye à domicile. Tout le monde regardera aussi avec beaucoup d’attention les chronos des Citroën C3 R5 de Guillaume de Mevius, Davy Vanneste et Amaury Molle.

Avec un tel plateau, difficile évidemment de pronostiquer un Top 10. Surtout que l’on comptera aussi sur les R5 de Bastien Rouard (Skoda), Olivier Collard (Skoda) et du pistard Maxime Potty (VW Polo R5). Sans oublier évidemment la présence de Neil Simpson (Skoda), Harry Bouillon (Ford), Jourdan Serderidis (Skoda), Henri Schmelcher (VW), Emmanuel Gonay (Citroën), Alain Litt (Skoda), Etienne Monfort et Christophe Verstaen (Ford).

Florian Jupsin apportera une belle touche d’exotisme avec sa Dacia Sandero R4. Quant à Cédric Hubin, il a choisi pour ce rallye une Skoda Fabia WRC.

Il ne faudrait naturellement pas oublier les Mitsubishi de Cédric Verhees et Jean-Fred Colignon, mais aussi et surtout les spectaculaires et très populaires Porsche. Si Patrick Snijers ne sera hélas pas de la partie, Romain Delhez devra surveiller de près les chronos de Pascal Gaban, Frédéric Bouvy, John Wartique, Renaud Verreydt et Gino Büx, qui fera ses débuts sur ce type de monture.

Et il ne s‘agit là que d’une petite partie de l’affiche de ce Rallye du Condroz, qui accueillera pas moins de 140 voitures au départ ce samedi. Cette 46ème édition du Condroz s’annonce donc grandiose. 20 spéciales sont au programme, totalisant 221 km contre le chrono. Le départ sera donné samedi matin à 9h et le vainqueur célébré le lendemain aux alentours de 16h.

SPORT 7 & com
Photo : Henssen Tony