JBRC : Grégoire Munster domine l'Haspengouw Rally


25 février 2019

La manche d'ouverture du Pirelli Junior Belgian Rally Championship n'a guère apporté de surprises.

Sous le soleil de Landen, aucun pilote n'a pu inquiéter le champion en titre, Grégoire Munster, qui défendra son titre en Pirelli Junior BRC avec le soutien d'Opel Belgique. Sur le podium, Grégoire Munster était rejoint par deux pilotes Peugeot, Thibaud Mazuin et Glenn Snaet.

En signant d'emblée trois meilleurs temps, Grégoire Munster démarrait comme prévu très fort. Seul Glenn Snaet parvenait à le priver d'un meilleur temps dans la boucle inaugurale, Grégoire Munster ayant été gêné dans la terre de Neerlanden par la BMW de Steve Vanbellingen. Au cours de cette première boucle du Rally van Haspengouw, l'un des principaux rivaux de Grégoire Munster était déjà éliminé. En effet, dans la spéciale de Heers, Tobias Brüls sortait de la route à l'atterrissage du jump, effectuant plusieurs tonneaux avec sa Peugeot 208 R2.

Ce samedi, Grégoire Munster s'est offert une éclatante victoire avec son Opel Adam R2. « Cette saison, nous disputerons l'intégralité du Pirelli Junior BRC à l'exception d'Ypres puisque nous serons en Pologne dans le cadre du Championnat d'Europe Junior avec Opel Motorsport. Aujourd'hui, j'ai dû un peu reprendre mes marques avec la R2 après notre expérience en R5 au Monte-Carlo. La voiture est évidemment un peu moins stable et je devais me concentrer sur la motricité. Mais d'un autre côté, on peut freiner plus tard avec une R2 puisqu'on arrive moins vite. Heureusement, la période d'adaptation a été assez courte, » souriait Grégoire, qui s'offrait 10 points de bonus.

Un meilleur temps a été signé par Glenn Snaet, qui semblait bien parti pour terminer deuxième malgré un mauvais choix de pneus lors de la boucle inaugurale. « Nous avions opté pour des gommes trop tendres, ce qui nous a coûté gros. Je suis heureux de marquer un point de bonus, mais je suis quand même impressionné par les temps de Grégoire. Il roule vraiment très fort. Nous étions en route vers la deuxième place, mais je me suis loupé dans une épingle dans l'avant-dernier chrono. À cause du grip, la voiture n'a pas tourné quand j'ai tiré le frein à main et j'ai dû élargir. Et nous nous sommes retrouvés coincés... Mais cette deuxième place, nous la perdons surtout car nous avons lâché beaucoup de temps derrière Valentin Vertommen dans le show de Heers. Il avait reçu le drapeau rouge après la sortie de Brüls. Nous nous sommes retrouvés bloqués derrière lui, sans recevoir par la suite de chrono forfaitaire... », regrettait Glenn Snaet, finalement troisième.

SPORT 7 & com
Photo : Michel Laboureur