Harry Bouillon enchanté de sa découverte de la Ford Fiesta R5


09 novembre 2019

Le challenge n’avait absolument rien d’évident : découvrir le pilotage d’une voiture de la catégorie ‘R5’, en l’occurrence la Ford Fiesta Evo de Christophe Devleeschauwer, sur un parcours aussi délicat et parfois improbable que celui du 46ème Rallye du Condroz-Huy ! Une tâche que Harry Bouillon, une fois encore copiloté par Bernard De Preter, a menée à bien, en intégrant le top 20 absolu au terme de deux journées qui resteront gravées dans les annales du Championnat de Belgique des Rallyes…

« On savait que ce serait difficile, et si on a choisi de débuter avec la Fiesta R5 au Condroz, c’est aussi pour affronter ce genre de parcours piégeux à souhait, commente Harry Bouillon. Je dois reconnaître que pour ma première fois au volant d’une traction intégrale, cela n’a pas toujours été facile. Piloter une voiture de ce type n’est pas compliqué en soi, mais signer des temps afin de concurrencer des pilotes ayant une grande expérience de la catégorie, c’est une autre paire de manches. Samedi matin, on a un peu ‘tricoté’ au niveau des réglages, puis les chronos ont constamment évolué. Une crevaison dans la spéciale de Ramelot ne nous a pas aidés au classement général, mais le résultat brut n’était pas la chose la plus importante ce week-end. L’essentiel était de prendre la mesure de l’auto, de progresser au fil des spéciales, et surtout d’éviter des erreurs pouvant se payer cash. Mission accomplie, même lors des deux passages dans Ouffet-Clavier dimanche ! »

Au-delà de l’adaptation à la Ford Fiesta R5 MK1, bolide d’une génération antérieure aux ‘R5’ dernier cri, Harry Bouillon et Bernard De Preter ont pris un maximum de plaisir. Ce qui était clairement le but initial. « Quel pied d’enfer, ce genre de bolide, s’exclame Harry. On s’est amusé de la première à la dernière spéciale, ce qui donne bien sûr envie d’en faire plus. Il est vrai qu’on a été aidé par une voiture qui a été parfaite du début à la fin, préparée par une équipe très pro ! Geoffrey Godinas, de la société GGS-R, nous a assistés dans la mise au point, ce qui nous a permis d’appréhender de façon idéale ce challenge. Merci à lui… Merci également à tous nos partenaires qui ont rendu cette participation possible, Mon copilote Bernard a une fois encore été parfait, tout comme nos ouvreurs, dont le rôle était essentiel dans de telles conditions extrêmes. »

Comme annoncé avant ce 46ème Rallye du Condroz-Huy, Harry Bouillon espère être de retour au volant de la Ford Fiesta R5 dès la deuxième manche du Belgian Rally Championship 2020, le Spa Rally. « Il s’agit clairement de mon rallye à domicile, qui passe derrière la maison, sourit Harry. Tout sera mis en œuvre afin d’être au départ avec cette voiture, et vu le retour positif de nos partenaires au terme de ce Rallye du Condroz, l’optimisme est de mise. On se réjouit déjà ! »

SPORT 7 & com