BMA est prêt pour le coup d'envoi du BRC !


22 février 2019

BMA a abattu un important travail en vue du coup d'envoi du BRC 2019. Ces derniers jours, le team de Bernard Munster a organisé deux séances de tests pour Kris Princen et Patrick Snijers.

Les deux pilotes prendront part ce prochain week-end au Rally van Haspengouw, manche d'ouverture du Jobfixers Belgian Rally Championship au volant de VW Polo R5. Outre les deux Polo, BMA alignera l'Opel Adam R2 pour Grégoire Munster.

La lumière est restée allumée plus tard qu'à l'accoutumée ces dernières semaines dans les ateliers de BMA à Thimister-Clermont. Les mécaniciens ont mis tout en place afin que les deux nouvelles VW Polo R5 soient prêtes pour deux journées d'essais à Neerhespen et Gingelom. Ce qui a abouti à un sourire généralisé sur les visages de Kris Princen, Patrick Snijers et Bernard Munster.

Le champion de Belgique Kris Princen se présentera dès lors en confiance au départ du Rally van Haspengouw. "Il s'agissait de deux bonnes journées de tests. La deuxième séance a d'ailleurs été organisée sur un terrain connu, où j'ai déjà essayé toutes mes voitures par le passé. La VW Polo est tout de même plus rapide que la Skoda que je pilotais l'an dernier. Le comportement est assez semblable à celui de la Skoda, mais le moteur est encore un peu plus 'plein'. J'ai un bon feeling avec cette VW Polo. L'an dernier, j'ai souvent croisé le fer avec Vincent Verschueren. Il en ira encore de même cette année, mais il va aussi falloir tenir compte d'autres pilotes très rapides. Je pense ici à Bedoret, Fernémont, Cherain et les frères de Mévius. La saison promet d'être intéressante.'' Les deux dernières années, Kris Princen est parvenu à remporter la manche d'ouverture du championnat.

Patrick Snijers sera lui aussi au départ avec une VW Polo R5 BMA. "On a beaucoup bossé ces derniers jours. La VW Polo est une voiture fantastique. Comme j'ai peu d'expérience avec les voitures de type R5, je peux difficilement comparer, mais les résultats engrangés par cette auto dès ce début de saison démontrent combien la Polo est extrêmement compétitive. J'ai donc toutes les cartes en main pour briller. A moi désormais de faire le travail. Je sais que j'aurai besoin de quelques rallyes pour être dedans. Je suis en confiance, ce qui ne m'empêche pas d'être réaliste. Nous ne pouvons pas commettre de faute, et il s'agira d'être à fond dès les premiers mètres. Je me rends compte qu'on attend désormais plus de moi que si j'avais poursuivi avec la Porsche. Cela me va très bien. Et ça coule de source pour un sportif.''

Le Team-Manager Bernard Munster se montre confiant au moment d'envisager le coup d'envoi du championnat. "Les séances de tests se sont bien déroulées. A la fin de chaque journée, j'ai vu mes pilotes s'en retourner avec un large sourire sur leur visage. Ce qui démontre qu'ils sont satisfaits. Le décompte final avant le départ de l'Haspengouw a commencé. Samedi matin, on attendra avec impatience les premiers verdicts du chronomètre. L'objectif du week-end est clair : nous voulons gagner ce rallye. C'est tout ce qui compte. Je pense que Kris Princen a de nouveau pas mal de chances de remporter son épreuve à domicile. Mais ce ne sera pas facile. La concurrence est importante. Patrick Snijers pilotera lui aussi une VW Polo. Un choix osé de la part de quelqu'un qui ne compte plus parmi les jeunes loups, mais qui reste sans doute l'un des pilotes les plus motivés. S'il est en mesure de se battre avec les meilleurs, je dirai 'chapeau'. Mais cela ne sera pas simple. On a encore pu le remarquer le week-end dernier avec Marcus Grönholm lors du Rallye de Suède. Un autre exemple est Sébastien Loeb. Sa grande expérience permet au Français de rester dans le coup, mais il est tout de même un peu moins rapide que les jeunes top guns qui font désormais la loi. Snijers a aussi de l'expérience, et il est en mesure de créer la surprise. Cela, j'en suis convaincu.''

Et puis, il y a Grégoire Munster. Le champion Junior en titre et tout récent promu pilote officiel Opel Motorsport prendra de nouveau le volant de la bien connue Opel Adam R2. "Si l'on excepte le Rallye d'Ypres, je vais disputer l'intégralité du BRC cette saison. Le Rally van Haspengouw est pour moi un événement particulier. Il y a deux ans, j'ai disputé sur la spéciale de Walshoutem mes premiers mètres en compétition. Je ne l'oublierai jamais. Sur papier, l'Haspengouw s'apparente à une épreuve facile, mais en fait, pas du tout. Les conditions de route peuvent rapidement changer. Lors des deuxième et troisième passages, les cordes sont généralement creusées et il y a beaucoup de saleté sur la route. Nous allons aborder ce week-end comme tous les autres. Nous viserons la victoire dans notre catégorie, et nous ambitionnons de nouveau le titre...''

SPORT 7 & com