APRÈS PALISEUL ET MANHAY, UNE FÊTE CLANDESTINE À VIRTON

14 décembre 2020 à 07h51 - 755 vues

Après Paliseul et Manhay, une fête clandestine à Virton


A Virton, une lockdown party s’est déroulée ce week-end dans un gîte qui, normalement, est destiné à accueillir huit personnes. En face de l’hôpital de Saint-Mard, ils et elles étaient une cinquantaine, malgré l’interdiction de rassemblement en raison des règles anti-Covid. Tous les participants étaient de nationalité française. Ils fêtaient un anniversaire.

Toutes et tous ont écopé chacun d’une amende de 250 euros avec perception immédiate pour non-respect des mesures Covid. Deux procès-verbaux ont aussi été délivrés pour détention de stupéfiants et de gaz hilarant.
Le propriétaire de la maison louée aux Français, un Anversois dont c’est la seconde résidence, a été entendu. Des poursuites devraient être engagées contre lui et contre les participants à la fête clandestine.

Cette fête de Virton est la troisième en peu de temps à être organisée en province de Luxembourg, après celles de Paliseul et de Manhay des week-ends précédents.
Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne a demandé une application stricte des règles: « Les contrevenants doivent être punis sévèrement. Le parquet peut aller plus loin, utiliser la citation à comparaître devant le tribunal avec à la clé une amende de plus de 2000 €. »
Le ministre annonce des moyens supplémentaires en policiers et en personnel de justice pour la période des réveillons.