L’été était déjà chaud à Francorchamps !


24 juin 2019

Meeting estival par excellence, Spa Euro Race a connu une journée de forte chaleur ce dimanche à Francorchamps. De quoi compliquer la tâche des pilotes, mais certainement pas réfréner leurs ardeurs, comme on a pu en juger par le déroulement haletant de certaines courses.

Ce sont les jeunes loups de la F4 française qui ont ouvert le bal de grand matin, avec une grille de départ reprenant les 10 meilleurs pilotes de la Course 1… mais dans l’ordre inverse ! Ce qui signifie que les héros de la veille, dont le vainqueur Isack Hadjar, n’ont pas été à la fête, laissant la vedette à trois jeunes Français, dont Paul-Adrien Pallot, qui s’offrait un premier podium sous forme de victoire à Spa ! Il devançait au bout de la distance Ugo Gazil et Gillian Henrion, tandis que le Belge Sten Van der Henst échouait une nouvelle fois au pied du podium. Une cérémonie protocolaire bien sympathique, avec la présence de deux ‘anciens’ du Championnat de France F4, Ugo de Wilde et Benjamin Bailly, pour remettre les trophées à leurs cadets…

En seconde partie d’après-midi, la Course 3 allait être marquée par un duel de toute beauté entre Reshad De Gerus, originaire de la Réunion, et Hadrien David, et c’est De Gerus qui avait le dernier mot, pour le plus grand plaisir de l’équipe de télévision de France O qui s’était déplacée spécialement pour l’occasion. L’Américain Nicky Hays complétait l’ultime podium du week-end, tandis qu’Isack Hadjar se classait meilleur Junior, et que le Belge Sten Van der Henst devait cette fois se contenter de la 4ème place.

La troisième et dernière course du Radical Challenge Championship était de nouveau une endurance de 50 minutes dominée durant sa première partie par le Belgo-Suisse Jérôme de Sadeleer jusqu’au moment d’une neutralisation alors que la fenêtre de pit-stops était ouverte. Le leader décidait de rentrer un tour plus tard que ses principaux adversaires, ce qui était en fait une mauvaise décision le condamnant à une remontée qui se terminait par un accrochage au Pif-Paf ! Dominic Jackson n’en demandait pas tant pour s’imposer pour la troisième fois du week-end, précédant Jac Constable et John McLeod. Triple victoire également pour Chris et Daniel Headlam dans le classement Team concernant les équipages à deux pilotes.

Après une séance qualificative réduite à sa plus simple expression ce samedi suite aux tonneaux du jeune Nathan Vanspringel, les concurrents de la Ford Fiesta Sprint Cup ont entamé leur première joute en force ce dimanche, un double carambolage dans la descente vers l’Eau Rouge et dans le Raidillon provoquant l’interruption de la course au drapeau rouge ! Le temps de nettoyer la piste et ranger les Fiesta ST-Line endommagées, dont celle du plus rapide des Hollandais en qualification, Rik Koen, un nouveau départ était donné derrière Safety-Car, et pour une durée de 20 minutes seulement. Le jeune Hollandais Daan Pijl résistait aux assauts de son compatriote Colin Caresani au sommet du classement, tandis qu’au niveau belge, le champion en titre Kenny Herremans s’imposait devant Dylan Derdaele et Philippe Huart. Victoire de… Nathan Vanspringel chez les Juniors, visiblement bien remis de sa cabriole de la veille, qui a pu prendre le départ au volant d’une voiture de remplacement fournie par le Team Floral.

La deuxième joute était moins sauvage, permettant aux Hollandais de s’imposer une nouvelle fois comme les rois de la fête, Laurens De Wit l’emportant devant Daan Pijl et Liroy Stuart. Du côté belge, David De Saeger menait la majeure partie de la course avant de voir Dylan Derdaele le remonter… et passer de manière virile au niveau de la Chicane. Philippe Huart complétait le podium, tandis qu’Alexander Borgmans décrochait sa première victoire en Junior, devançant Gilles Vervisch, frère cadet de Fred Vervisch, héros des 24 Heures du Nürburgring ce même week-end !

En Lotus Cup Europe, comme la veille, le Hongrois Bence Balogh (Evora GT4) a rapidement pris les devants pour s’imposer devant un Pieter Verlinde (Evora GT4) dont l’envol a été plus que moyen. Un moment deuxième, le Français Xavier Georges (Exige V6 Cup R) a complété le podium. Victoire de Jean-Baptiste Loup en catégorie 2-Eleven et de Jean-Pierre Genoud-Prachex (2-Eleven) en Production.

L’épreuve phare de la journée était celle du Supercar Challenge et du GT & Prototype Challenge, qui allait se jouer au sprint, Jean-Marc Ueberecken (Ginetta G57 Prime Racing) pointant encore en tête au moment d’aborder une dernière fois la Chicane… avant de se faire déborder par Laurents Hörr (Norma M30 DKR Engineering) au moment de la relance ! C’est l’Allemand Stephan Rupp et le Français Vincent Capillaire (Ligier JS P3 T2 Racing) qui complétaient le podium en profitant de la fin de course chahutée du vainqueur de la veille, l’Allemand Max Aschoff (Ginetta G58 Edeka Aschoff Racing). Superbe doublé belge en CN, avec Stienes Longin devant Tim Verbergt, tous les deux au volant de Norma M20FC Kraft Racing, tandis que le Hollandais Floris Dullaart (Porsche Cup) s’imposait en GT devant son compatriote Max Weering (Lamborghini Super Trofeo) et le duo belge composé de Pierre-Yves Paque et Grégory Paisse (Porsche Cup) !

Quant à la deuxième épreuve de l’ACNN, elle voyait la victoire du Belge Jos Jansen (Porsche Cup), qui prenait le meilleur sur les Hollandais Anton et Lars Poell (Porsche Cup) d’une part, Robert Sulma (Porsche Cayman GT4) de l’autre. A noter le sympathique succès d’une fille dans la course en DTC2, en l’occurrence Charlotte Verkuijlen, sur BMW Compact.

C’est sous un soleil éclatant que s’est déroulé le millésime 2019 de Spa Euro Race, le Royal Automobile Club de Spa ne pouvant que se féliciter du bon déroulement des quelque… 14 courses qui figuraient au programme !