Haspengouw : En historic aussi les sanctions changent la donne !

27 février 2018

Dans l'épreuve d'ouverture du Historic BRC, c'est également une sanction qui a décidé de l'issue finale de la course.

Sur les spéciales, le rallye avait été dominé par Paul Lietaer, mais après la disqualification du pilote Subaru, la victoire est revenue à Glenn Janssens, qui effectuait son retour au volant de sa Porsche.

Avant le départ, tout le monde attendait un duel entre les BMW M3 de Tom Van Rompuy et Guino Kenis, mais les deux bavaroises n'allaient pas loin. Van Rompuy renonçait sur des soucis de moteur dès la première spéciale alors que Guino Kenis jetait le gant dans le chrono suivant avec une boîte cassée.

Dès la première boucle, Dirk Deveux devait également renoncer avec un problème de moteur sur sa Ford Escort. Quant à Christophe De Leeuw, il était trahi par l'embrayage de son Ascona A.

Devant, Paul Lietaer se montrait intraitable. 30 ans après son titre national en Opel Manta 400, il veut de nouveau être champion. En principe avec cette même Manta 400. Mais cette fois, l'Opel est restée en Flandre occidentale avec un moteur endommagé lors d'un test. Paul Lietaer a survolé le classement avec sa Subaru Legacy RS malgré un manque de connaissance du terrain. Mais après l'arrivée, il était exclu pour avoir coupé à deux reprises un virage des quatre roues dans un carrefour où l'organisation avait spécialement installé des pneus à l'intérieur afin d'éviter précisément cette manœuvre.

La victoire en Historic revenait ainsi à Glenn Janssens, qui faisait son come-back sur sa fidèle Porsche 911 SC.

« Lietaer jouait clairement dans une autre catégorie. J'avais le sentiment d'être le premier 'vrai' concurrent historique »

Souriait Glenn Janssens.

Patrick Mylleville semblait bien parti pour s'offrir la deuxième place, mais le pilote Porsche crevait dans la portion de terre de Heers. Mylleville tentait de terminer la spéciale avec ce pneu crevé, mais il devait finalement s'arrêter pour changer de roue. Et il apparaissait alors que l'embout de la déboulonneuse ne fonctionnait pas. Le pilote Porsche perdait de précieuses minutes, ce qui permettait à Frank Baert de s'emparer de la deuxième place. Mylleville terminait troisième, et vainqueur en PTN, tandis que Franklin Temperville devait ranger son Escort suite à des soucis d'embrayage.

SPORT 7 & com