Adrian Fernémont comme un poisson dans l'eau

29 avril 2018

Adrian Fernémont comme un poisson dans l'eau

Annoncée depuis hier, la pluie a bel et bien fait son apparition ce dimanche pour la dernière étape du 35ème Rallye de Wallonie. Elle a souri au régional de l’étape, Adrian Fernémont (Skoda Fabia R5), bien chaussé et sur des spéciales qu’il connait sur le bout des roues, le namurois s’est octroyé l’ensemble des meilleurs temps de la première boucle.

De quoi résorber la majeure partie de son retard au classement général. Débordant tout d’abord Cédric Cherain, il ne pointe plus qu’à 4,1" du leader Vincent Verschueren (Skoda Fabia R5) qui pestait sur ses pneus pluies trop retaillés et inadéquats lors des deux dernières spéciales de Crupet et Naninne. Reculant sur la dernière marche du podium, Cédric Cherain regrettait une petite crevaison dans Crupet qui avait pour fâcheuse conséquence de le contraindre à utiliser un pneu slick à l’arrière droit. De quoi rendre sa Skoda Fabia R5 inconduisible dans le dernier secteur chronométré de la boucle à Naninne. Pointé à 6,7" de Verschueren, rien n’est perdu pour le liégeois mais il ne dispose plus que d’un quota de 2 pneus neufs pour la dernière boucle, contrairement à ses 2 rivaux qui repartiront avec un train de pneus neufs.  

Derrière, Olivier Collard et Sébastien Bedoret occupent les 4ème et 5ème rangs du classement. Le pilote officiel Skoda n’ayant d’ailleurs à s’inquiéter d’un retour de Manu Canal-Roblès, trahi dans l’ES de Wartet par la boîte de vitesses de sa Skoda Fabia WRC. La lutte fait par contre rage pour la 6èmee position entre Achiel Boxoen et Patrick Snijers. Si le premier ne veut pas regarder les temps du porschiste, le septuple champion de Belgique des rallyes est pour sa part bien décider à devancer la Ford Fiesta R5 en dépit des conditions climatiques qui n’avantagent pas sa monture. En bagarre avec eux, le néerlandais Edwin Schilt (Skoda Fabia R5) a décidé de lever le pied, moins en confiance sur un sol mouillé

En catégorie R2, Timo Van Der Marel se sent à l’aise sous la pluie et devrait, sauf contre-ordre, conservé son leadership. Les juniors du championnat BRC poussent cependant fort derrière, surtout Jean Dilley qui a, comme promis, entamé sa remonté. Le pilote de la Ford Fiesta R2T est revenu à 26" de Grégoire Munster, retardé par une crevaison dans Crupet sur son Opel Adam R2. Il est actuellement sur la dernière marche du podium provisoire mais ne point qu’à 4,8" de la Peugeot 208 R2 de Tobias Brüls.   

Enfin, dans le classement historique, Paul Lietaer gère tranquillement sa course sans s’affoler. Le pilote de l’Opel Manta 400 dispose d’une confortable marge d’avance sur  la Ford Escort MK2 de Patrick Deblauwe.

(photo: Sébastien Roch)
Source: automobileclubnamur.be